Big bang

A propos du Big Bang

TWEET “Q: “Y-a-t’il eu” un big bang ? Est-ce que le concept de big bang fait sens ? Est-ce que les cosmologistes d’aujourd’hui sont sur la bonne voie ? R : Vous devez développer son sens à une infinité d’univers. WAAM WAAM, alors non dissocié, a commencé à se diviser en sous parties distinctes.​”​


Djamel se demande devant ce tweet:

​D: “​ La réponse ne donne rien pour “Y-a t’il eu un big bang” et les autres. Et souvent c’est ainsi. C’est celà que j’appelle répondre “à coté”.”

Je crois que les oummains (en général) refusent répéter de l’information déjà fourni, et ainsi et pour ce qu’est de la question: “Y-a-t’il eu” un big bang ? Est-ce que le concept de big bang fait sens ? Est-ce que les cosmologistes d’aujourd’hui sont sur la bonne voie ?” nous pouvons trouver dans la lettre D731 (mais il y a aussi d’autres lettres) une réponse positive a l’existence de Big Bangs dans les différents WAAM (même si ces grands explosions viennent précédés d’une implosion initial.

D731: “Il existe ∞(Ndt: une infinité) de paires d'Univers (beaucoup d'entre elles en phase terminale) avec une masse sous-critique. Ces Univers (comme les autres) naquirent avec un rayon infini et une répartition de masse isotrope (cristal cosmique) et une densité nulle. Le rayon allait en diminuant (la direction ou sens du temps était négative par rapport à l'actuelle). Mais la perturbation des Cosmos adjacents fit que se produisirent des Singularités de masse (c'est-à-dire : d'abord des Nébuleuses de gaz et de poussières, futures galaxies), cessant d'être isotropes ou cristaux cosmiques. (Nous appelons cristal cosmique un Univers dont la densité de masse est constante en n'importe quel point et qui présente les mêmes propriétés dans n'importe quel axe ou direction).

Dans une première phase de ces Univers (temps négatif) l'entropie diminue (elle était initialement infinie), la densité croît, leurs habitants observeraient dans leurs instruments spectroscopiques un déplacement vers le violet (couleur qu'ils percevraient certainement d'une autre façon), les galaxies se précipiteraient les unes sur les autres . La mort de ce Cosmos (Pour ceux-ci, nous pouvons parler de trois morts : la phase de rayon infini qui s'étend sur un Temps infini) (on ne peut donc parler de naissance comme celle d'une paire d ' IBOZSOO UU (INSTANT). Nous disons que la seconde mort survient quand le rayon vient à être Nul. La masse continue d'être constante, la densité est infinie et instable.

Arrivé à cet instant, tout l'Univers est réduit à un réseau d'IBOZSOO UU dont tous ses composants sont orientés à angle nul (rayon zéro) qui, si nous “pouvions le percevoir”, nous semblerait un point avec une densité de masse infinie (Ceci, vos frères cosmologistes de la Terre l'ont bien compris et c'est totalement certain). Ce qui n'est pas certain, c'est que ce dit “Cosmion”, ou Univers primordial, soit instable et par conséquent explose. Si les Univers adjacents n'existaient pas et s'il n'y avait pas plus que deux types de masse (et non quatre) qui perturberaient cette hypermasse en la déséquilibrant, ceci serait le stade final du Cosmos décrit. Il survient donc une expansion accélérée par l'apport énergétique initial de cette perturbation (qui est inversement proportionnelle au rayon). Si nous considérons les constantes S et Q qui dépendent du système d'unités employé (les valeurs de S et Q sont respectivement : la première: fonction de la vitesse du photon dans le vide pour cet Univers et par conséquent reliée à la masse. Q est une constante du WAAM-WAAM. M est la masse globale du Cosmos considéré. R est le rayon de l'Univers spatiotemporel (R doit être considéré non comme linéaire, mais comme le rayon d'une hypersphère), (-) E est l'énergie apportée à l'Univers dans son étape initiale (la formule subit une déviation et cesse d'être exacte pour les grands rayons, c'est-à-dire dans une étape d'expansion avancée).

[S731-f0]

S731f0

(Ndt: B est fonction des unités employées.) E représente l'énergie apportée à chaque instant. L'énergie totale s'obtiendrait en intégrant entre R = 0 et R au temps 0,680 UIWW (l'UIWW représente l'unité de temps utilisée dans l'antiquité sur OYAAUUMMO, [S731-s5] , qui équivaut à environ 185,5 secondes de la Terre) (A partir de cette valeur du Temps de l'Univers, quasiment un “instant” après l'explosion, la fonction citée a besoin d'une grande correction)

Dans l'Univers de masse sous-critique, son Rayon continue d'augmenter :

[S731-f1]

S731-f1

[En réalité, il s'agit d'un hyper-espace à deux rayons de courbure (hypersphère ( - )], sa troisième ” mort” est un hyper-espace “cristal” isotrope de densité nulle. Dans les deux phases du Temps (Entropie d'abord décroissante, et ensuite entropie croissante qui finit avec une entropie infinie, cet Univers a contenu des galaxies et des “cellules” néguentropiques. (Les humanités intelligentes et les OYAA à espèces biologiques non intelligentes - quand nous nous référons à ces dernières espèces, nous voulons dire NON HUMAINES puisque le terme INTELLIGENT a ce sens dans ce contexte).

Que se passe-t-il avec les Univers de masse supra-critique ? Leur évolution est très différente.

[S731-f2]

S731-f2

Leur concentration de masse en un point évolue ensuite avec une densité décroissante au début et un rayon croissant mais qui n'arrive jamais à être infini comme dans les Univers précédents, mais qui atteint une valeur maximale jusqu'au point où le signe se renverse, où l'entropie commence à décroître, où la densité moyenne augmente jusqu'à ce qu'il collapse en un point de densité infinie. Les considérations sur le WAAM décrit dans le paragraphe précédent peuvent s'appliquer à ces WAAM. Dans ces WAAM aussi, l'explosion est due à un apport d'énergie dont la fonction est identique. Et par conséquent dans ceux-ci également apparaissent des galaxies et des OYAA avec des réseaux biologiques. Nous mêmes avons connu quatre de ces caractéristiques.”

Alors, et pour ce qu’est du Big Bang comme début de la phase actuel expansive de notre univers (cette était la question) la réponse nous la connaissions déjà.

Mais en tout cas la réponse d’OOLGA WAAM, n’est pas si “à coté” que tu le penses. Ré-lisons d’abord sa réponse: ​”Vous devez développer son sens à une infinité d’univers. WAAM WAAM, alors non dissocié, a commencé à se diviser en sous parties distinctes.”​

“Vous devez développer son sens” il nous dit qu’on doit développer (en anglais il est dit “expand its meaning”) le sens du “Big Bang” non pas seulement a un univers, mais la totalité des univers, c’est a dire au WAAM WAAM.

Maintenant si, on peu parler d’un autre Big Bang (et alors d’un Big, BIg, BIG, BIIIIG, Bang”) qui se passe quand ce “WAAM WAAM, alors non dissocié, a commencé à se diviser en sous parties distinctes.”

C’est clair, mais pour l’expliquer un peu plus, l’authentique “Grand Big Bang”, se passe quand le WAAM WAAM alors non dissocié, explose et commence a se scinder dans les (presque) infinis pairs de WAAM-OUWAAM.

Pas du tout à coté de la plaque cette réponse.

Amitiés, Manolo

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s