COSMOLOGIE

UN PETIT RESUME CONCERNANT LES UNIVERS UMMITES

(afin d’y voir clair avant d’attaquer la lecture de leurs textes)

Le WAAM-WAAM, le WAAM et les autres.

Nous n’avons qu’un mot pour désigner l’Univers, (j’y met un  » U  » majuscule pour parler de l’Univers global, le WAAM-WAAM), sans doute parce que nous n’en connaissons qu’un, qu’il faudrait écrire avec un  » u  » minuscule. Les Ummites utilisent plusieurs mots afin de définir les différents univers existants.

En fait leur concept de l’Univers semble être le suivant :

  • Nous appelons WAAM-WAAM (l’Univers, avec  » U  » majuscule) le faisceau (ou ensemble) d’univers existants que nous estimons en nombre infini (mais sans preuve de ce nombre infini). Nous en connaissons une vingtaine. La caractéristique primaire qui les distingue est la vitesse d’un quantum (ou unité d’énergie électromagnétique)
  • En réalité, chaque univers est formé d’une paire de cosmos : le WAAM et le U-WAAM. Chaque paire est formé d’une manière prédominante, soit de matière, soit d’antimatière.
  • Certains univers, possédant une masse supérieure à la masse critique se contracteront à nouveau (collapse) puis, à nouveau, entrerons en expansion ad vitam eternam. D’autres (le nôtre semble t’il) continueront leur expansion éternellement (vers un état stable d’où la vie disparaîtra),
  • Tous nous sont accessibles directement, sauf deux (voir plus loin)
  • L’univers est multidimensionnel (nous en connaissons 10 dimensions mais nous n’avons pas la preuve qu’il n’en existe pas d’autre).

Nous faisons donc peut être parti d’un univers gémellaire (chaque univers est formé d’une paire de cosmos), cet univers gémellaire étant lui même l’un des 20 ou de l’infinité d’univers accessibles (quand les Ummites parlent d’une infinité, il faut éventuellement lire  » un très grand nombre « . Dans un autre texte ils écrivent: des milliers de millions ).

Avant de passer aux deux autres univers inaccessibles, voyons un peu, résumé, ce que disent les Ummites à propos de notre univers double. Il faut ici se référer aussi aux travaux de J-P. PETIT.. Notre  » demi-univers « , celui dans lequel nous vivons, est caractérisé par des constantes physiques dont l’une est la vitesse de la lumière (environ 300000 km/s). Aucune masse ou corpuscule ne peut dépasser cette vitesse dans notre demi-univers et pour l’atteindre il faudrait une énergie infinie. Dans l’autre  » demi-univers  » admettez que la vitesse de la lumière soit 10 fois plus élevée. Pour venir de la planète UMMO à 14,5 années lumière de la Terre dans notre demi-univers, à 50% de la vitesse maximale il faudrait environ 30 ans. Les Ummites expliquent que, par inversion (basculement ?) simultané des IBOZOO UU de leur nef et de ce qu’elle contient, ils  » sautent  » dans l’autre demi-univers… Donc, à 50% de la vitesse de la lumière de cet autre demi-univers il ne faudrait plus qu’environ 3 ans. Mais il y a mieux : à certains moments, disent t’ils, l’espace se  » plisse « . Imaginez l’espace comme une feuille de papier, sur laquelle vous avez tracé deux points (nos deux planètes) joints par une ligne droite. Vous le roulez en boule puis vous le dépliez sommairement. Le trait aura toujours la même longueur et si vous le suivez, il vous faudra toujours 30 ans de voyage dans notre demi-univers et 3 ans dans l’autre demi-univers. Mais si vous rejoignez les deux extrémités de ce trait que vous avez tracé, directement par l’espace (c’est à dire sans suivre les plissements de la feuille), la distance peut être beaucoup plus courte. C’est ainsi qu’en restant dans des limites raisonnables de vitesse on peut admettre, comme ils le disent, que le voyage entre la Terre et Ummo ne dure « que » 6 mois environ. Ceci dit, il s’agit sans doute de 6 mois d’ Ummo ou de la Terre. Suivant la vitesse atteinte, si elle est « relativiste », le voyage des explorateurs ummites, et pour eux seulement, peut trés bien être réduit à une durée beaucoup plus faible, de quelques jours à quelques semaines à l’intérieur de leur UEWA.

Le WAAM et le U-WAAM sont donc notre univers visible plus notre univers gémellaire invisible dont les effets ne se font sentir que par la gravité qu’il induit. Notre WAAM (plus le U-WAAM) est contenu dans le WAAM-WAAM comme tous les autres univers gémellaires..

Mais le WAAM-WAAM inclus deux autres univers inaccessibles qui présentent des intérêts majeurs pour la compréhension des grandes questions métaphysiques que se pose l’homme. .

Ces deux autres univers sont le WAAM des BUUAWUA (que , pour simplifier nous noterons WAAM-B) et le WAAM des BUUAWUA BIAEII (noté WAAM-BB). Ces notations sont des conventions car nous retrouvons dans les lettres, parfois des symboles Ummites différents pour définir ces deux univers, parfois la définition complète.

Avant de poursuivre, il s’agit d’éclairer deux notions :

  • Le BAYODU : C’est une chaîne d’atomes de krypton, présente dans chacune des cellules des êtres vivants, lesquels ont un rôle de transmetteurs d’information et sur  » ordre », d’organisateurs des mutations nécessaires pré-programmées. ( Ce réseau d’atomes de krypton qui est, d’après les Ummites, censé exister à chaque extrémité de la chaîne hélicoïdale de l’ADN)
  • L’OEMBUAW : C’est une autre chaîne d’atomes de krypton, interne à l’encéphale et transmétrice (aussi bien « de » que « vers » les WAAM-B et BB) des informations contenues dans notre cerveau et des processus cognitifs et sensitifs.

A propos du WAAM des BUUAWUA (ou  » univers des âmes vivantes »)

  • Cet univers n’ est pas accessible physiquement mais nous savons qu’il existe et nous connaissons un certain nombre de ses caractéristiques.
  • WAAM-B a une masse infinie qui se divise en partie égale en masses de matière et masse d’antimatière. Son rayon est constant et il ne possède pas de masse imaginaire (située dans un autre cadre). La vitesse du photon y est infinie.
  • Ici n’existe aucune galaxie, planète, animal ou végétal.
  • Le WAAM-B ressemblerait à une éponge avec une multitude de cellules, chaque cellule (réseau pur d’IBOZOO UU) est une âme. Il y a là une notion assez difficile à expliquer. D’après les Ummites nous disposons dans notre encéphale d’un réseau d’atomes de krypton (mais d’autres types d’atome auraient pu convenir) appelés OEMBUAW, dont le rôle est de transmettre les informations entre le cerveau et l’âmes qui, pour eux, n’est pas située dans le cerveau mais dans ce WAAM-B, lointain .  » lointain « , car il n’y a pas de sens de parler de distance entre ces différents univers)
  • Si nous pouvions  » voir  » ou pénétrer dans cet univers si étrange, nous apercevrions un conglomérat de filaments et de nodules flottants dans l’espace
  • Par les nodules et filaments entrant en vibration, le WAAM-B a une capacité d’information. Ce réseau hyperspatial complexe possède les fonctions de stockage de l’information et de traitement des données.

Le WAAM-B intègre tout ce que captent nos sens, qui lui est retransmis depuis notre cerveau (par l’intermédiaire de l’OEMBUAW). . Cet univers encode tous les processus mentaux (par exemple, c’est à partir de ses informations que nous voyons les choses telles que nous les voyons) et dirige la conduite des êtres pensant (humains, ummites et autres..). C’est en cela que l’on peut dire que le siège de l’âme n’est pas dans le cerveau, mais dans le WAAM-B.. En fait, il semble que le terme  » âme  » ne soit pas le terme adéquat ; on devrait plutôt parler ici de la conscience.

A propos du WAAM des BUAWUA BIAEI (ou  » univers des âmes collectives « )

    • Le WAAM-BB est de masse nulle, la lumière n’y aurait pas de vitesse. Il est dépourvu d’anti-cosmos (il est lui même son anti-cosmos). Il est dépourvu de masse (réelle ou imaginaire). Toutes ses particules sont annulées c’est à dire que son réseau d’IBOZOO UU est un réseau statique qui ne constitue ni temps, ni masse, ni longueur, ni moment, etc.. au point que parler de la vitesse d’un mobile en son sein n’a pas de sens
    • C’est sans aucun doute l’univers le plus important de la création de WOA (Générateur ou Dieu). C’est un univers singulier relié aux autres WAAM. Cet univers n’ est pas accessible physiquement, mais nous savons qu’il existe et nous connaissons un certain nombre de ses caractéristiques
    • Le WAAM-BB est adimentionnel et éternel .
    • Le WAAM-BB est une matrice de patrons de formes et de conduites (conduite déterminée par les âmes des êtres pensants ayant vécu antérieurement).
    • Le BAYODU relie le génome de tout être vivant au WAAM-BB . Ce réseau d’atomes de krypton a une double fonction : En premier lieu il emmagasine, depuis la création de l’univers, au sein des êtres vivants, une information codée émanant de tous les êtres organiques qui le composent et en second lieu il capte l’information du milieu écologique environnant et la compare avec celle citée au premièrement. .Ce BAYODU dispose, en mémoire, d’un codage de potentialité d’évolution (jusqu’à 18 millions de mutations potentielles peuvent être  » activées  » par le WAAM-BB, à chaque noeud d’un réseau d’évolution.)
    • C’est le WAAM-BB qui par retour engendre la conception de toute chose
    • Le WAAM BB abrite les diverses âmes ou esprits de tous les êtres  » humains  » de notre univers,. Il s’agit des humains décédés
    • Chacune des  » enceintes  » de ce WAAM-BB est en communication avec chacune des espèces et donne  » l’ordre « , quand il est nécessaire, d’une mutation nécessaire, déjà  » pré-programmée  » dans les BAYODU.
    • Le WAAM-BB non seulement mémorise et traite les patrons intellectuels et émotionnels des êtres vivants ….mais encore il dirige l’évolution des êtres vivants. Cette évolution est gérée par les mutations et la sélection du milieu ; pas de façon sauvage et aveugle, comme le pensent les scientifiques terrestres, mais modulé et dirigé par l’intermédiaire du BAYODU.
    • Le WAAM-BB est divisé en  » enceintes  » qui n’ont pas de relations entre elles. (chaque enceinte correspondant à une planète sur laquelle est apparue la vie…Mais  » ils  » disent ci dessous qu’en fait il n’ont pas de certitude sur ce point) .

  • Il s’agit d’une psyché collective, mais jusqu’à présent nous ne savons pas si l’interconnexion entre ces différentes consciences planétaire est possible.
  • Le WAAM-BB explique : La conscience collective entre les hommes d’une même humanité, les sentiments collectifs d’un réseau social, la survie après la mort, la psyché collective contenant l’information qui module l’évolution biologique sur chaque planète, la communication que vous nommez extrasensorielle entre les organismes vivants.

Cet univers (le WAAM-BB) est donc sensé recevoir les informations de l’évolution génétique des êtres vivants, par planète, et, en fonction des informations reçues, diriger l’évolution vers telle ou telle modification génétique, dont, et c’est très important, toutes les potentialités de modification génétique sont  » déjà  » mises en mémoire dans l’ADN de chacun des êtres vivants. Les mutations importantes s’effectuent lorsqu’elles semblent nécessaires au terme d’une longue période estimée par eux à environ 900 ans. D’après les Ummites, les évolutions génétiques se produiraient donc bien comme une loi de nécessité mais dans laquelle le hasard disparaît. Il y a donc une différence plus que notable avec les théories Darwiniennes qui de toute façon n’arrivent pas à expliquer les « sauts d’espèces ».

Notons en plus que les Ummites disent que l’évolution sur toutes les planètes présentant les potentialités (gravité, pression, température, etc,) aboutit toujours à  » quelque chose  » proche de l’homme, même si l’origine devait en être, par exemple, un crustacé!.

Le WAAM-BB est donc aussi le  » lieu  » ou se trouvent les âmes (d’une même communauté planétaire jusqu’à plus informés) après la mort ( le paradis des croyants ?). Ces âmes (pas toutes, semble t’il), au moment fatidique, peuvent passer du WAAM-A au WAAM-BB après, s’il est nécessaire, un processus de  » reconformation  » (le purgatoire des croyants ?). Toutes ces âmes sont en interconnexion créant une dynamique de mémoire collective, d’inconscient et de subconscient collectif, ensembles renvoyés vers l’homme. Ce que disent ignorer les Ummites c’est s’il existe, au sein du WAAM-BB, une communication entre les différentes  » cellules  » correspondantes à chaque humanité planétaire. Cette recherche est peut être l’un des but principaux de leur visite sur Terre. On les sent inquiets, et on les comprends, d’une dégradation de l’ensemble du WAAM-BB due à notre tendance « génocidaire  » et guerrière, si cette liaison était prouvée.

N’oubliez pas : Il ne faut pas penser que notre « demi-univers  » gémellaire (le U-WAAM), soit « ailleurs  » que dans notre propre univers. Il est dans notre bulle d’univers, celle que nous voyons, imbriqué mais invisible pour nous, car dans d’autres  » dimensions « (référentiels)… admettons qu’il s’agisse d’orientations d’IBOZOO UU que nous ne savons pas détecter pour l’instant. Le WAAM-B et le WAAM-BB sont également dans d’autres référentiels, lesquels ne nous seront jamais accessibles (de notre vivant), car de « nature » différente, et toutes les « bulles » qui les composent englobent la totalité des univers gémellaires (les WAAM et U-WAAM)…
Une autre question reste posée: les autres univers gémellaires accessibles (la vingtaine que les Ummites disent connaître) sont ils dans notre propre bulle d’univers « englobés » ou « frontaliers » invisibles, car eux aussi dans d’autres référentiels ou « ailleurs »?

Voilà, je vous laisse maintenant chercher seul votre vérité. D’une manière générale les textes Ummites portent un grand espoir de compréhension de l’Univers et de l’Homme. Je ne veux pas vous quitter, sans vous faire partager encore quelques bribes de leurs écrits :

 » Les WAAM-B et WAAM-BB communiquent entre eux par un réseau d’IBOZOO UU  »

 » …si l’homme a respecté les normes morales pendant son existence…  »

 » A l’instant de la mort, l’âme se connecte complètement aux WAAM-B et BB, ce qui équivaut à une véritable intégration quasi totale de l’âme dans l’âme collective, où elle participe à toute les connaissances accumulées par l’humanité et peut être des autres humanités.

 » Ce que vous appelez gloire ou salut est l’intégration complète de l’âme dans cette grandiose création qu’est cet esprit collectif…. (WAAM-BB) »

 » Nous pouvons imaginer la merveilleuse extase ou jouissance que notre esprit peut expérimenter….en participant et en bénéficiant de toute l’information contenue dans le WAAM-WAAM….  »

 » Il pourra communiquer avec les autres, ses frères décédés….son esprit pénétrera dans les secrets les plus intimes des Univers…  »

 » Pourrait-on imaginer – exprimé en langage quotidien – une plus grande joie ?  »

Si comme moi vous adhérez à l’idée que l’ensemble de ces textes a réellement été dicté par les Ummites et qu’il est possible qu’ils détiennent cette vérité, ces quelques phrases ne peuvent que nous inciter à agir dans le sens d’une amélioration de notre « âme collective « .

En résumé, puisque nous avons besoin de pouvoir imaginer, s’il fallait se faire une  » représentation  » (mais attention, cela n’est qu’une représentation en 3 dimensions , il y en a probablement 7 autres toutes aussi importantes), on pourrait  » voir  » l’Univers ainsi :

Le WAAM-WAAM est comme une éponge, mais une éponge sans bordure, sans limite, car peut être  » repliée  » sur elle même par ces dimensions que nous avons tant de mal à imaginer

L’ensemble de ce WAAM-WAAM est lui même (et le WAAM-B, et le WAAM BB) également séparé en  » cellules « , mais chacune de ces  » cellules  » se trouve dans des zones  » invisibles  » pour nous.

Chaque  » cellule  » de l’éponge représente ce que nous appelons l’univers, c’est à dire les confins visibles de ce que nous sommes aptes à voir. Notre univers, cette bulle, c’est le WAAM. Son éclatement, sa tendance à une trop forte expansion est évitée par la présence de l’U-WAAM, également invisible pour nous, qui le confine (cela remplacerai avantageusement la  » masse manquante « ).

Les êtres pensant (Nous, les Ummites, X,Y Z… de notre univers) sont les  » capteurs  » (les sens, les sentiments, les peurs, les haines, l’étonnement, le plaisir, etc., etc…) de notre cellule du WAAM-BB. et accessoirement du WAAM-B. Et tout cela est interconnecté …

C’est vrai que tout cela n’est pas simple . Mais ne sommes nous pas de toute façon dans un monde dont la complexité s’accroît? Edgar MORIN, sociologue et philosophe bien connu expliquait et démontrait dans  » la Méthode  » les lois de complexification croissante.. . Il faut s’adapter à cette complexité de la connaissance, il ne sert à rien d’essayer de la nier. Les représentations de l’univers ont évolués au fil des siècles. Arrivons nous par ces textes à une représentation plus proche de la vérité ?

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s